Le gouvernement Harper investit dans une nouvelle technologie pour aider lindustrie bovine

EDMONTON, ALBERTA–(Marketwire – 10 jan. 2013) – Une entreprise de l’Alberta augmentera la valeur et l’utilisation de la gnomique dans l’industrie bovine au moyen de nouveaux outils d’identification des caractres. Le secrtaire parlementaire Pierre Lemieux, au nom du ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, et l’honorable Laurie Hawn CP, CD (Edmonton-Centre) ont annonc aujourd’hui l’octroi d’une contribution au Delta Genomics Centre pour la mise en place d’une technologie gnomique qui permettra l’industrie bovine canadienne d’optimiser sa productivit.

“Tandis que notre gouvernement continue de mettre l’accent sur l’conomie, l’industrie du boeuf de classe mondiale du Canada compte sur les technologies dernier cri pour amliorer sa comptitivit et contribuer la croissance de notre conomie, a dclar M. Lemieux. L’utilisation d’outils gnomiques des fins d’amlioration gntique et de slection peut aider les producteurs rduire leurs cots de production, fournir un produit de meilleure qualit au march et augmenter leurs profits nets.”

“Le succs continu du secteur agricole canadien dpend de la capacit des producteurs demeurer des chefs de file en innovation, a dclar M. Hawn. Cet investissement dmontre que notre gouvernement est engag favoriser l’avancement de l’innovation au sein de notre secteur agricole.”

L’investissement de plus de 575 000 $ aidera le Delta Genomics Centre acclrer l’adoption de nouveaux outils de dactyloscopie gntique plus prcis, moins coteux et plus conomes de temps que les outils traditionnels d’analyse de la composition gntique (ADN). Ces nouveaux outils offrent des avantages potentiels aux propritaires de parcs d’engraissement et aux transformateurs, qui utiliseront la technologie pour cibler efficacement les animaux possdant les bonnes qualits bouchres.

Ces outils gnomiques innovateurs offrent aux producteurs la possibilit de regarder littralement “sous la peau” de leurs bovins et d’amliorer ceux-ci. La gnomique, qui se dfinit comme l’tude de l’ADN ou de l'”empreinte” gntique d’un animal, peut identifier les caractres recherchs comme la rsistance aux maladies, la qualit de la carcasse ou l’efficience alimentaire.

La nouvelle technologie permet aux outils d’identifier les polymorphismes mononuclotidiques (SNP), c’est–dire les marqueurs gntiques qu’il est possible de suivre entre les parents et leur progniture. La slection des caractres en fonction de marqueurs, comme la qualit de la viande et la sant et l’efficience alimentaire de l’animal, peut se traduire par un produit plus uniforme sur le march. Une technologie analogue est adopte actuellement par d’autres pays.

La contribution gouvernementale aidera le Delta Genomics Centre recueillir des chantillons dans l’industrie bovine et en analyser les SNP. Les chantillons et les rsultats de la dactyloscopie gntique seront catalogus l’intention des associations canadiennes d’leveurs.

“Ce projet est une tape essentielle du processus de transfert des avantages de la gnomique aux producteurs, a dclar M. Colin Coros, vice-prsident (Oprations) du Delta Genomics Centre. Il permettra nos partenaires d’adopter un nouvel outil d’identification des gniteurs qui est indispensable pour utiliser des profils d’ADN plus dtaills dans l’amlioration gntique des bovins canadiens.”

Le projet est financ par le Programme d’innovation en agriculture (PIA), une initiative de 50 millions de dollars annonce dans le cadre du Plan d’action conomique du Canada de 2011 et faisant partie de l’engagement du gouvernement aider les producteurs canadiens tirer parti de la science et de la technologie d’avant-garde. Le PIA favorise la mise au point et la commercialisation de produits, de technologies et de procds nouveaux et innovateurs dans le secteur agricole. Pour en savoir plus long sur le PIA et les autres programmes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), veuillez visiter le site Web agr.gc.ca.

En outre, le nouvel accord-cadre Cultivons l’avenir 2, que les ministres et AAC ont sign le mois dernier, continuera de stimuler l’innovation et la croissance long terme au Canada. Les gouvernements ont convenu d’investir plus de trois milliards de dollars sur cinq ans dans l’innovation, la comptitivit et le dveloppement des marchs. Pour obtenir d’autres prcisions sur Cultivons l’avenir 2, veuillez visiter le agr.gc.ca/cultivonslavenir2.

Contact:

Relations avec les mdias

Agriculture et Agroalimentaire Canada

Ottawa (Ontario)

613-773-7972

1-866-345-7972

Jeff English

Attach de presse

Cabinet de l’honorable Gerry Ritz

613-773-1059