Une usine à chiots remet 60 chiens à la SPCA

MONTREAL, QUEBEC–(Marketwire – 27 fv. 2009) – Cet aprs-midi, la Socit pour la prvention de la cruaut envers les animaux a recueilli une soixantaine de chiens provenant d’une usine chiots situe non loin de Montral. La propritaire de l’usine a volontairement remis les animaux la SPCA le vendredi 27 fvrier.

Les chiens, tous de petite race, sont arrivs sales et effrays au refuge. Ils ont t pris en charge par les bnvoles de la SPCA en poste au refuge d’urgence Montral, o ils recevront des soins vtrinaires et de toilettage et entreprendront un programme de socialisation avant d’tre placs en adoption.

“Nous nous rjouissons que la propritaire de cette usine chiots ait pris la dcision de remettre certains de ses animaux la SPCA et nous ne pouvons qu’encourager les autres en faire autant. C’est une chance que les chiens nous aient t confis, car les conditions dans lesquelles ils vivaient l’usine taient certes inacceptables, mais la propritaire des lieux agissait en conformit avec le Code criminel et nous n’avions aucun moyen de prendre un recours juridique pour faire saisir les chiens, a dclar Alanna Devine, directrice gnrale intrimaire de la SPCA. Ce cas illustre, une fois encore, le problme pos par notre juridiction actuelle et son application; le Code criminel ne protge pas adquatement les animaux contre la ngligence et la structure provinciale qui est en place fait peu de choses pour empcher les usines chiots de fonctionner au Qubec.”

Le 12 fvrier dernier, Me Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, a annonc la cration d’un groupe de travail charg de renforcer les mesures adoptes pour lutter contre la cruaut envers les animaux. Le groupe de travail sera dirig par Geoffrey Kelley, dput de Jacques-Cartier, et se penchera notamment sur la question des usines chiots dont, entre autres, leur enregistrement obligatoire.

“Le fait que nous ayons pu sauver ces chiens uniquement parce que la propritaire des lieux les a abandonns prouve une fois encore que le Qubec doit prendre des mesures plus vigoureuses l’endroit des usines chiots. La population qubcoise a laiss savoir haut et fort qu’il faut agir pour faire en sorte que les usines chiots ne puissent plus mener leurs activits dans la province. Nous esprons que le groupe de travail mis sur pied par le ministre Lessard apportera des changements fondamentaux hautement ncessaires pour le bien-tre des animaux de la province et permettra d’liminer une fois pour toutes les usines chiots”, a ajout Alanna Devine.

(888) 688-9880