Plans de conservation et de gestion pour la pêche du homard du sud du golfe du Saint-Laurent

OTTAWA, ONTARIO–(Marketwire – 6 mars 2009) – L’honorable Gail Shea, ministre des Pches et des Ocans, a fait aujourd’hui la dclaration suivante :

Le 11 fvrier dernier, des fonctionnaires de mon ministre ont tenu une runion Moncton, au Nouveau-Brunswick, avec des reprsentants de l’industrie de la pche du homard du sud du golfe du Saint-Laurent afin de discuter de mesures de conservation et de gestion. J’ai personnellement rencontr bon nombre des groupes de l’industrie pour discuter de l’laboration de plans de gestion dtaills favorisant la conservation des stocks de homard.

En tant que ministre, la conservation long terme est un aspect fondamental de mon mandat. Tous les plans prsents par les groupes de pche comportent d’importants lments de conservation. Aujourd’hui, j’accepte ces plans et j’applaudis les efforts de l’industrie pour grer cette ressource de faon durable, avec les plans actuels et d’autres mesures qui ont t adoptes ces dernires annes.

Je reconnais aussi qu’il n’y a pas de modle de plan unique pour toutes les zones de pche du homard et qu’une certaine marge de manouvre sera ncessaire dans l’laboration de ces plans. Les groupes qui sont prts passer la mise en ouvre d’un plan peuvent le faire immdiatement. Les autres groupes qui doivent adapter leur plan de gestion ou qui ont besoin de plus de temps pour s’entendre sur ce plan pourront obtenir l’appui de fonctionnaires de mon ministre alors qu’ils continuent d’explorer les mesures de conservation qu’il convient de prendre.

Les groupes et associations de pche du homard ont tous dit craindre pour leurs produits dans la situation actuelle du march. De toute vidence, nous devons offrir un soutien aux secteurs de l’industrie qui subissent les contrecoups de la prcarit conomique. Je suis heureuse d’apprendre que, la semaine dernire, le Conseil canadien des pches a reu 328 750 $ du Programme international du Canada pour l’agriculture et l’alimentation pour soutenir les efforts de mise en march de l’industrie du homard. Sans compter qu’ cela s’ajoute une contribution de 126 250 $ des gouvernements de la Nouvelle-Ecosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Ile-du-Prince-Edouard.

Notre gouvernement continuera de travailler avec les participants de l’industrie du homard afin d’assurer la prennit du secteur et d’appuyer l’conomie des collectivits ctires pour les gnrations venir.

(888) 688-9880