Selon une tude de BMO sur le secteur des boissons alcoolises, les ventes de bires, vins et spiritueux devraient atteindre un niveau record en dcembre

MONTREAL, QUEBEC–(Marketwire – 7 dc. 2012) – Les ventes de bires, vins et spiritueux devraient tablir un nouveau record pour la priode des ftes et pour l’anne, selon le Service des tudes conomiques de BMO Marchs des capitaux. La hausse survient alors que l’conomie poursuit son redressement et que les producteurs de bires et de vins continuent raliser des perces auprs de nouvelles clientles.

“Au cours des neuf premiers mois de 2012, les consommateurs canadiens ont dpens en boissons alcoolises prs d’un demi-milliard de dollars de plus que pendant la mme priode l’an dernier, ce qui reprsente une hausse de 3,6 %. Si cette progression apprciable se poursuit pendant la priode des ftes de fin d’anne, les ventes au dtail pourraient atteindre un niveau record et dpasser 19 milliards de dollars pour 2012”, dclare Aaron Goertzen, conomiste, BMO Marchs des capitaux.

En dcembre, les ventes de bires, vins et spiritueux dpassent habituellement de plus de 40 % leur moyenne mensuelle, ce qui en fait le mois o le volume des ventes est le plus lev. Par comparaison, le commerce de dtail connat une hausse de 15 20 % grce au magasinage des ftes.

“En dcembre l’an dernier, les adultes canadiens ont dpens en moyenne un peu plus de 85 $ en boissons alcoolises. Comme environ le tiers des vins vendus provient d’tablissements canadiens, cela reprsente une vritable bndiction pour les producteurs locaux”, ajoute M. Goertzen. La hausse s’explique par l’augmentation des volumes, car les Canadiens consomment plus de boissons alcoolises au cours des repas et des rceptions de la priode des ftes, et ils achtent plus de boissons chres et de premire qualit pour les festivits ou pour offrir en cadeau. Des dpenses de 85 $ reprsentent l’quivalent d’environ 1,2 bouteille de spiritueux, 2,6 bouteilles de vin et 27 bouteilles de bire.

C’est au Qubec que les ventes de boissons alcoolises connaissent la plus forte hausse pendant la priode des ftes de fin d’anne, puisqu’elles dpassent la moyenne mensuelle d’environ 65 % en dcembre. Comme les Qubcois ont une prfrence pour le vin, les tablissements vinicoles devraient en bnficier. Les Ontariens aussi ont un pendant plus marqu pour l’alcool en dcembre, pour le plus grand bnfice des viticulteurs ontariens, dont les produits sont trs prsents sur les tablettes des commerces de la province. Quant aux Britanno-Colombiens, bien que la hausse des ventes, qui est de 30 % en dcembre dans leur province, soit infrieure la hausse moyenne canadienne qui atteint environ 40 %, ils ont eux aussi un penchant pour le vin. Les produits canadiens reprsentent prs de 50 % des ventes de vins en Colombie-Britannique.

“Les tablissements vinicoles canadiens laborent d’excellents vins aux proprits caractristiques uniques et sduisantes, partir de fruits de grande qualit provenant de vignobles canadiens,” explique David Rinneard, directeur national, Agriculture, BMO Banque de Montral. Nous prvoyons que les viticulteurs canadiens vont continuer consolider leur position au Canada et qu’ils offriront leurs produits de qualit dans d’autres parties du monde.

“Malgr certaines difficults sur les marchs, nos brasseries s’approvisionnent depuis fort longtemps en ingrdients de qualit, y compris de l’orge, du bl et du houblon produits par des agriculteurs canadiens, poursuit M. Rinneard. Mme si les prix de nombreux produits de base ont augment, les consommateurs peuvent tre assurs que les produits alimentaires canadiens qui entrent dans la fabrication de leur bire prfre sont toujours parmi les plus savoureux et les plus srs au monde, tout en tant de la plus haute qualit.”

Perspectives pour les industries canadiennes du vin et de la bire

L’essor de l’industrie viticole canadienne est d un mlange de facteurs dmographiques et gographiques

/T/

— L’industrie canadienne du vin a connu une croissance annuelle moyenne

suprieure 11 % entre 1995 et 2004.

— En 2011, les adultes canadiens ont achet en moyenne 22 bouteilles de

vin, alors qu’ils n’en achetaient que 13 en 1995. Le tiers du vin

consomm au Canada est produit au pays. L’industrie continuera se

dvelopper mesure que la population canadienne vieillira et une plus

grande audace en matire de marques et de marketing lui permettra sans

doute d’attirer une clientle plus jeune.

— Les consommateurs les plus exigeants sont disposs acheter plus de

vins de premire qualit, ce qui stimule la production de vins de plus

grande valeur.

— Il y a de plus en plus de bars vins au Canada.

/T/

Difficults et possibilits de croissance pour les grands producteurs de bire

/T/

— De 1995 2011, alors que la part du vin dans la consommation totale de

boissons alcoolises au Canada passait de 18 % 30 %, celle de la bire

chutait de 53 % 45 %.

— Les brasseurs traditionnels font face une concurrence de plus en plus

vive de la part des producteurs de vins et de bires artisanales. Depuis

les annes 1990, les importations ont tripl leur part de march au

Canada et aux Etats-Unis et les producteurs locaux de bires artisanales

ont doubl leur production depuis 2003.

— Parmi les possibilits de croissance, il y a celle que reprsente la

population fminine, un segment pratiquement inexploit. Ce qui met en

vidence l’importance des produits spcialiss et des marques

distinctives qui ciblent ce segment de clientle, notamment les produits

faibles en calories et les boissons base de bire au got plus lger.

Actuellement, le segment des hommes absorbe environ 80 % des ventes de

bire.

— De plus, la hausse des prix des intrants de base va commencer gruger

les profits.

/T/

A propos de BMO Groupe financier

Fond en 1817 sous le nom de Banque de Montral, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-amricain de services financiers hautement diversifis. Fort d’un actif totalisant 525 milliards de dollars au 31 octobre 2012 et d’un effectif de plus de 46 000 employs, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de dtail, de la gestion de patrimoine et des services d’investissement.

Contact:

Relations avec les mdias :

Valrie Doucet, Montral

514-877-8224

Internet : bmo.com